5 févr. 2017

Tant que nous sommes vivants - Anne-Laure Bondoux

Une lecture mitigée 



Auteur : Anne-Laure Bondoux 
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Parution : 25 septembre 2014
Genre : Roman ado
Nombre de pages : 304
Prix : 15€

Résumé : Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron la nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe survient et ils doivent fuir la ville dévastée. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers les territoires inconnus... Mais quand l'ombre a pris la place de la lumière, l'amour suffit-il à nous garder vivants ?







Je vous l'annonce tout de suite : je ne sais toujours pas si j'ai aimé ou non ce roman. Je crois m'être tout simplement lassée au fur et à mesure de cette histoire... En effet, ce roman est découpé en trois parties bien distinctes et qui sont séparées dans le temps du récit. J'ai réellement adoré la première partie, c'est-à-dire la découverte de Bo et Hama, leur rencontre et la naissance de la relation. J'ai aimé connaître les prémices de leur amour et la vie à l'Usine. Seulement, de mon point de vue Anne-Laure Bondoux a ajouté trop d'informations, trop de fioritures pour que la suite me passionne autant. J'irai même jusqu'à dire que certains passages m'ont semblé brouillon, à mon grand regret. 

Le personnage d'Hama m'a beaucoup plu. C'est, pour moi, une femme forte et un personnage très intéressant, avec une psychologie et des limites bien définies par l'auteure. Bo m'a plu au départ puis je me suis détaché de lui au fil de ma lecture. Je crois avoir identifié le problème : je n'ai tout simplement pas compris son comportement changeant. Il considère avoir fait une erreur (même si pour moi ce n'est pas le cas, mais je comprend son ressenti) mais son comportement final est pour moi, là, sa réelle erreur. Si vous l'avez lu, n'hésitez pas à me dire si vous êtes d'accord ou non avec moi. Malgré cela, leur amour est fort, beau et va donner naissance à une jeune femme intelligente et pleine de curiosité que j'ai adoré. 

source

Pour moi, l'un des thèmes majeurs de ce livre est le handicap et surtout comment vivre avec, comment le surmonter. Il faut alors trouver des stratagèmes et surtout toujours continuer à se battre comme le fait Hama. Justement, dans les deux premières parties du récit, Bo est d'une très grande aide pour Hama qui tâtonne encore un peu avec ce nouveau corps qu'elle ne reconnait que trop peu. 

Le problème de ce roman c'est aussi et surtout la vitesse : tout va trop vite et certaines choses arrivent comme un cheveu sur la soupe sans vraiment avoir un sens et une utilité, c'est le cas de toutes les sortes de "prémonitions" qui m'ont semblé étranges et sans intérêt. 

Comme vous le voyez, je reste mitigée face à ce livre. Je vous le conseille tout de même car il est toujours bon de se faire son propre avis. L'écriture reste poétique et c'est une lecture tout de même appréciable. Je suis déçue de ne pas l'avoir plus aimé après tous les bons avis que j'avais entendu. Peut-être l'ai-je lu trop vite ? Pas au bon moment ? 

Je n'hésiterai pas à lire d'autres romans d'
Anne-Laure Bondoux pour découvrir d'autres de ses univers. Je me souviens avoir lu Le temps des Miracles il y a maintenant un bon nombre d'années mais je n'en ai pas de réels souvenirs même si je sais que j'avais aimé ma lecture. Peut-être une relecture de ce roman dans les prochains jours ? A voir ! 


"Je me tournai vers lui, défaite, et la réalité m’apparut dans la lueur des lampes : nous étions deux enfants seuls, perdus dans des habits trop grands pour nous."



3 commentaires:

  1. Je l'ai lu en SP avant sa sortie et je n'en garde aucune trace donc il faudrait que je le relise! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que parfois il y a des histoires que l'on oubli rapidement... ;-)

      Supprimer
  2. J'étais plutôt intriguée par ce livre mais vu ton avis plutôt mitigé je pense qu'il va attendre encore un peu haha

    RépondreSupprimer