7 mai 2017

Le violon d'Hitler - Igal Shamir

La découverte inattendue 




Auteur : Igal Shamir
Éditeur : Points
Parution : 11 juin 2009
Genre : Thriller
Nombre de pages : 352
Prix : 7€30

Résumé : Pourquoi Hitler a-t-il ordonné l’exécution d’un violoniste engagé dans l’armée allemande ? Cinquante ans plus tard, Gal Knobel, virtuose du violon et ancien agent spécialisé dans la traque des nazis, est chargé de découvrir le secret qui provoqua la rage d’Hitler. Il lui faudra remonter le fil de l’histoire jusqu’à Rossi, un compositeur juif vénitien, mystérieusement disparu en 1630…







J'ai découvert ce roman par hasard, lors de l'une de mes balades à Gibert Joseph. Le résumé m'a conquise : de la musique, de l'Histoire, une intrigue mystérieuse... Je me suis lancée ! Et je ne regrette pas, c'est une jolie surprise. 

source

L'intrigue d'abord. Il y a un lien entre les différentes époques qui sont décrites dans ce roman : la musique. 1630, la mystérieuse disparition du violoniste Rossi ; seconde guerre mondiale, l’exécution d'un violoniste et au temps du récit, Gal Knobel (violoniste lui aussi) qui est appelé à déceler le secret de cette exécution. Igal Shamir nous livre là une enquête infernale et que l'on soupçonne impossible à résoudre. Et pourtant... Contrairement à beaucoup de personnes, je n'ai pas trouvé ce livre long. L'auteur sait nous tenir en haleine. L'écriture est prenante et on ne peut cesser de tourner les pages pour connaître la suite. 

Seul bémol, les personnages. Si vous cherchez des personnages haut en couleur, avec un caractère bien affirmé, allez lire autre chose. Gal Knobel est assez "plat", il fait des choix sans vraiment réfléchir et est un brin naïf. D'ailleurs, je ne comprend toujours pas pourquoi il a accepté de mener cette enquête avec le cardinal. Pour l'amour de la musique ? Par curiosité ? Certes, s'il n'avait pas accepté il n'y aurai pas d'histoire... Aussi, l'amourette qui née entre Gal est une jeune femme - dont je ne vous dévoile rien pour ne pas vous spoiler - n'est pas utile à mes yeux. Cela permet d'apporter un peu de fraîcheur mais c'est certainement un peu "too much". 

source
Je tenais à vous partager quelque chose qui m'a profondément énervé : le sexisme est présent dans ce roman. C'est quelque chose que je ne supporte pas, qu'un personnage soit sexiste. Je vous cite quelques exemples : "Pour son côté extrêmement consciencieux et appliqué qui l'a toujours étonné chez une femme aussi belle.", "C'est une mission dangereuse pour un homme, parce qu'il sera immédiatement suspecté. Pour une femme, c'est plus normal d'essayer d'attirer un mec.". Il n'y a que moi que ça choque ce genre de propos ? 

Malgré cela, j'ai passé un bon moment de lecture grâce à une intrigue prenante. Je vous le conseille sincèrement :) 


"La douleur est muette. Sans un mot, sans une larme, le violoniste descend sur les quais de Seine. Dans le soir couchant, tandis que peu à peu les lumières de la ville s'allument, il marche droit devant lui sans entendre ni les voix des passants, ni les moteurs de bateaux, ni les cris des oiseaux. Ombre de lui-même, il erre le long du fleuve, poussant jusqu'à Notre-Dame avant de revenir sur ses pas par la rive droite." 

Cette citation me fait beaucoup penser au poème "Demain dès l'aube" de Victor Hugo, pas vous ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire