14 mai 2017

Les petites reines - Clémentine Beauvais

Le coup de foudre livresque 




Auteur : Clémentine Beauvais 
Éditeur : France Loisirs 
Parution : 1er avril 2015
Genre : Jeunesse
Nombre de pages : 272
Prix : 12€99

Résumé : A cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le concours de boudins de leur collège. Les trois adolescentes décident d'aller fêter le 14 juillet à l’Élysée, montant à vélo comme vendeuses ambulantes de boudin justement.









J'ai le sentiment que cette chronique va être très succincte. En effet, ce livre m'a énormément touchée et, dans ces cas là, je préfère ne pas trop vous en dire tout en vous en disant assez pour que vous alliez à votre tour découvrir cette pépite de la littérature jeunesse. 

Je n'avais, jusqu'à présent, jamais lu de roman de Clémentine Beauvais. J'ai découvert une autrice jeune certes mais excessivement talentueuse : drôle, pétillante, militante, dénonciatrice, ouverte d'esprit, cultivée, intelligente... Rien qu'en lisant ce roman je suis sure que tous les adjectifs que je viens d'écrire lui correspondent à merveille ! 

source

Les petites reines c'est l'histoire de Mireille, une ado de 15 ans (et des bananes) qui vient d'être élu "boudin de l'année" pour la troisième année consécutive. Ce titre lui a été donné grâce à (ou à cause de) Malo, le créateur de ce "concours" qui se déroule sur les réseaux sociaux. Pourquoi boudin ? Bah parce que son physique est ingrat, elle n'est pas attirante bref elle est considérée comme laide, moche et grosse. 

Mireille est une ado qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. En tout cas, plus maintenant. Elle s'est endurcie et est à présent une jeune fille mature, avec une répartie de fi-fou et qui sait ce quelle veut. J'ai adoré son caractère et son humour. Je pense que c'est la première fois que je rigole vraiment en lisant un livre - merci Clémentine Beauvais. Mireille décide donc, avec les deux autres "boudins de l'année" et le Soleil (je vous laisse découvrir qui est ce personnage) de partir de Bourg-en-Bresse - Bourkenbresse - pour rejoindre Paris. Pourquoi la capitale ? Car ils ont tous les quatre des missions à mener là-bas. 

source

Ce joyeux périple est une dose de fraîcheur et de bonne humeur dans la figure. Cependant, il faut bien comprendre ce que ce roman dénonce : la cruauté qui peut sévir sur les réseaux sociaux. Clémentine Beauvais, derrière son humour et sa douceur dénonce quelque chose d'extrêmement important et malheureusement tellement commun aujourd'hui. 

Je vous invite vivement à découvrir ce roman, peu importe qui vous êtes, votre âge, votre sexe, votre profession... Peut-être qu'il résonnera davantage chez les adolescents et jeunes adultes mais osez le lire même si vous n'entrez plus dans ces catégories. 

"Le feminisme, chère Hakima, c'est l'idée qu'on ne naît pas femme, on le devient. Et que c'est un peu la merde de le devenir dans un monde où les mecs en sont encore à faire des concours de Boudins."




2 commentaires: